dimanche 8 novembre 2015

EGLISE SAINT ETIENNE DU MONT - PARIS - Vème arrondissement.

En 1492, l'église Saint Etienne érigée sur la montagne Sainte-Geneviève, étant trop petite, on commença la construction d'une plus grande. Il fallut attendre 134 ans pour qu'elle soit terminée et elle ne fut enfin consacrée qu'en 1626.
Elle mêle ainsi plusieurs styles, du gothique pour le choeur et la tour, au style Louis XIII pour la façade. Ses architectes ou constructeurs furent Etienne Viguier, Claude Guérin, Pierre Nicolle et même Victor Baltard pour des travaux de restauration en 1861-65.
La façade présente de nombreuses statues et bas-reliefs. La porte est ainsi encadrée par des statues de Saint Etienne et de Sainte Geneviève. Au tympan se trouve un bas-relief représentant le martyr de Saint Etienne, lapidé pour s'être opposé au Sanhédrin. Au-dessus, se trouve un bas-relief représentant la résurrection du Christ surmonté lui-même par la rosace encadrée par les statues de l'archange Gabriel et de la Vierge agenouillée. La porte en bois porte elle aussi des représentations de Saint Etienne et Sainte Geneviève ainsi que les monogrammes de ces deux saints.
Le clocher est coiffé d'un lanternon (ou campanile) et possède un escalier accolé.
Sur la photo de gauche, on aperçoit une tour à droite: c'est le dernier vestige de l'abbaye Sainte Geneviève qui se trouvait autrefois à cet endroit. Elle fut démolie en 1807 pour permettre de percer la rue Clovis. Seul le clocher fut épargné et renommé tour Clovis. Elle se trouve imbriquée dans les bâtiments du lycée Henri IV. Quelques décennies plus tôt, on avait chargé l'architecte Soufflot de construire une grande abbatiale pour remplacer l'ancienne. On l'appelle aujourd'hui le Panthéon et malgré son nom, ce bâtiment n'a plus rien de religieux.
                  

Vue du nord, depuis la rue de la Montagne Sainte Geneviève, l'église nous montre son aspect gothique sauf en ce qui concerne le portail latéral qui est du même style que la façade.
             



La splendeur de cette église réside principalement dans son intérieur avec un chef-d'oeuvre unique à Paris : son magnifique jubé de style renaissance (1521-1545).
La nef très claire, s'élève à 25 mètres et a une longueur de 68 mètres.
                         

La très belle chaire en bois de chêne (1651) a été dessinée par Laurent de la Hire (1606-1656) et sculptée par Claude Lescotard.
                 
Samson assis sur le cadavre du lion de Thamnatha soutient la cuve autour de laquelle figurent des représentations des vertus cardinales et théologales. Les panneaux entre les vertus sont ornés de scènes de la vie de Saint Etienne.
L'abat-voix est surmonté d'un ange tenant une trompette et d'angelots. Son plafond est orné de la colombe du Saint-Esprit, symbole de la bonne parole divulguée aux fidèles.
 La chapelle du Sépulcre renferme une très belle mise au tombeau en terre cuite du XVIe siècle.






Si cette église est dédiée à Saint Etienne, il ne faut pas oublier qu'elle se trouve aussi sous le patronage de Sainte Geneviève, dont le tombeau se trouve dans une chapelle à son nom. Il s'agit en fait d'un cénotaphe puisque son tombeau a été profané en 1793 par les sans-culottes et ses restes brûlés. Lorsque en 1802, les églises rouvrirent, le curé qui prit en charge la paroisse, retrouva la pierre qui avait recouvert le corps de la sainte depuis 512. Elle fut déposé dans l'église et ce n'est qu'en 1852 qu'on la recouvrit d'une couverture de dentelle de métal ouvragé. On construisit au-dessus un dais (ou ciborium) orné de figures bibliques, telles les vierges sages et vierges folles et Simon  le stylite.
             

 Dans cette chapelle, se trouve aussi une châsse contenant une relique de la sainte retrouvée plus tard. Tout ce décor un peu trop chargé est typique de l'époque où il a été aménagé quand le néogothique était très à la mode.



Dans la suite de cette chapelle dédiée à la sainte patronne de Paris, se trouve une pièce où se trouve l'entrée de la sacristie et la porte donnant sur la rue Clovis. On y découvre une statue de Saint Etienne datant de 1867.





En empruntant la porte qui mène à la sacristie, on est conduit vers une chapelle dite des catéchismes, appelée aussi cloître du charnier à cause d'un cimetière qui était à cette place auparavant. Outre la taille imposante de cette salle aménagée par Victor Baltard, on y découvre une belle ornementation.
 

Mais ce qui est beaucoup plus intéressant, ici, ce sont les vitraux remarquables qui occupent tout un côté de la salle et qui datent du début du XVIIe siècle. Ils furent déposés en 1918, mis à l'abri avec beaucoup d'autres et remis en place en 1920.




En retournant vers l'église, et en suivant le déambulatoire, on peut voir la chapelle de la Vierge, disposée comme souvent, derrière le choeur.

Dans la continuité de la partie nord de l'église se trouvent plusieurs chapelles qui accueillent les tombes de Blaise Pascal et de Jean Racine.


Le buffet  d'orgue est le plus ancien de Paris. Il date de 1630 et est dû à Jean Buron. L'orgue lui-même est de Pierre Le Pescheur et date de 1636.






On en arrive maintenant à la merveille qui est le principal attrait de cette église : le jubé. Cette sorte de passerelle à la limite du choeur et de la nef était autrefois destinée aux lectures saintes et aux sermons. Celui-ci construit entre 1521 et 1545, allie les styles gothique et renaissance avec une très grande élégance.
      












On ne se lasse pas d'admirer l'harmonie des formes et volumes de cette église et certains détails qui montrent la recherche de la perfection chez les constructeurs.

            

5 commentaires:

  1. Bonjour,
    Vous n'êtes pas obligé de participer, mais j'ai décidé de vous nominer pour le LIEBSTER AWARD TAG !
    Pour cela il suffit de répondre à des petites questions pour mieux vous faire connaitre.
    Comme je l'ai dit ce n'est pas obligé, ça me ferait juste plaisir.
    bonne journée, et voici le lien :
    http://exulire.blogspot.fr/2015/11/liebster-award-tag.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Je vais essayer de vous faire plaisir, mais je ne suis pas sûr d'y parvenir. Et particulièrement trouver 11 blogs suffisamment amis pour que je les implique dans cette aventure rigolote. Surtout que je ne peux pas vous inclure dans cette liste et ça en fait 1 de moins:)
      A bientôt

      Supprimer
  2. Bonjour
    D'abord bravo pour ce blog très "classe", belle illustration, documentation précise et copieuse.
    Mais je vous contacte aussi pour une inquiétude concernant un site que vous mentionnez "petitpatrimoine.com"
    Inscrit il y a déjà plusieurs années (Rodger16) mais actif que depuis moins longtemps, je ne peux plus me connecter depuis le novembre : "Page Web inaccessible", l'hébergeur "Planet-Work" indique que "Le compte client sur lequel est stocké le site PP est actuellement fermé" et que la résolution du problème dépend de la personne gérant le site et non d'eux.
    Avez-vous des infos concernant le site PP ?
    Me voilà désœuvré et privé d'une activité qui commençait à me passionner.
    Merci de votre réponse.
    "Rodger16" actuellement 101ème

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Merci pour ces compliments que j'apprécie bien. Je précise que ce blog est né un peu pour épauler mes amis de petit-patrimoine.com dont ma femme est une membre (très) active (Montnicou). Et de fil en aiguille, j'y ai pris de plus en plus de goût.
      J'ai une bonne nouvelle pour vous : ça remarche!!!
      N'hésitez plus à y aller. Il y a eu un problème avec l'hébergeur que je serais incapable d'expliquer n'étant pas informaticien.
      Amicalement

      Supprimer
  3. Merci beaucoup pour votre réponse, effectivement ça remarche à mon grand soulagement.
    Mes amitiés à "Montnicou"
    Amicalement
    Francis (Rodger16)

    RépondreSupprimer